Moi,Tituba Sorcière…

Capture

‘’Abena, ma mère, un marin anglais la viola sur le pont du Christ the King un jour de 16** alors qu’il faisait le voile vers La Barbade. C’est de cette agression que je suis née…”

Ainsi commence le roman que Maryse Condé a consacré à Tituba, fille d’esclave, qui fut l’une des protagonistes du tristement célèbre procès des sorcières de Salem.

C’est pour moi une relecture, ma première lecture du livre remonte à un peu plus de 10 ans. Il appartenait à mon père, et n’était jamais bien loin parce qu’il le lisait très souvent (je trouvais même qu’il exagérait particulièrement avec ce roman)😁☺

Maryse Condé tente à travers ce roman historique de réhabiliter une voix négligée, réécrire l’histoire en donnant la parole à une laissée-pour-compte, oubliée par les historiens et les historiennes peut-être parce que noire, parce qu’esclave, parce que femme…

Fille d’esclave, née sur l’ile de la Barbade, Tituba découvre très tôt l’oppression de son peuple, devient orpheline, est recueillie par Man Yaya, guérisseuse qui l’initie aux bienfaits des plantes, des potions, des onguents et des esprits…

Elle m’apprit que tout vit, tout a une âme, un souffle. Que tout doit être respecté. Que l’homme n’est pas un maître parcourant à cheval son royaume.”

Elle a quatorze ans quand la vieille guérisseuse qui fut pour elle père, mère et guide décède. Tituba dans sa solitude et son chagrin tombe amoureuse d’un autre esclave : John l’indien, pour qui elle est prête abandonner sa vie de femme libre. Rachetée par son nouveau maitre, le pasteur puritain Samuel Parris,Tituba et John l’indien débarquent à boston et ensuite à Salem ou va débuter pour elle le cauchemar d’une vie. Elle acquit rapidement une réputation de sorcière dans cette communauté très religieuse de la petite ville à cause de ses connaissances pour les pouvoirs surnaturels. L’hystérie s’immisce dans l’esprit de jeunes filles fragiles qui accusent d’autres femmes dont Tituba, de s’adonner à la sorcellerie et de pactiser avec le malin.

”je n’avais pas pas pris la pleine mesure des ravages que causait la religion de Samuel Parris ni même compris sa vraie nature avant de vivre à Salem. Imaginez une étroite communauté d’hommes et de femmes, écrasés par la présence du Malin parmi eux et cherchant à le traquer dans toutes ses manifestations. Une vache qui mourrait, un enfant qui avait des convulsions, une jeune fille qui tardait à connaître le flot menstruel et c’était matière à spéculations infinies.”

Ainsi débute le célèbre procès des sorcières de Salem. Avec d’autre femmes, Tituba est jetée en prison et ensuite amnistiée après avoir avoué être une sorcière. Elle le fait malgré elle afin d’avoir la vie sauve et échapper à la pendaison, la peine capitale pour les accusées…

Ainsi, toute sa vie, elle connaîtra les barbaries du 17ème siècle : esclavage, pendaisons, tortures, prison.

La plume réaliste, poignante de Maryse Condé vous fait entrer facilement dans la peau et l’univers de cette femmes noire à l’époque de l’esclavage.

‘’Moi tituba sorcière’’ est une belle biographie romancée, un beau portrait de femme imaginée d’après quelques rares informations disponibles sur ce personnage qui a réellement existé. Maryse Condé nous fait sentir les mots, les motivations, l’amour et l’attention aux autres qui sont derrière chacun des gestes de Tituba.
elle qui après avoir traversé tant d’épreuves, le rejet, la marginalisation, la peur, ne cesse jamais d’être attentive aux autres, à leurs souffrances…

Relire un livre vous fait parfois comprendre des choses qui vous avaient échappé surtout si vous êtes assez jeune au moment des premières lectures. Ce roman se dévore facilement, par contre il est de de ceux mais qui vous suivent une vie entière, par la force, l’honnêteté de leur propos et la justesse de leur humanité…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s